6 Etape : Poitiers à Melle

Via Turonensis/Camino Del Norte 2013

6 Etape

Mercredi 24 Juillet 2013
Poitiers à Melle

6h34 à 11h19 (66.80 Kms théorique)
56.20kms – 3h10 de selle
Moyenne de pédalage: 15.00 km/h - 18°/33°

Ma Trace GPXMa Trace KMLAltitude de l'EtapeMon Hébergement

Lusignan
Je pars un peu plus tard que d'habitude ce matin, après l'orage tarabiscoté que nous avons eu hier soir, j'ai cru que cela ne s'arrêterai plus. je craindre le pire pour les chemins ce matin.
Tant pis, je prendrai des petites routes, vu que l'étape du jour est plus courte, ça me fera du repos et le plus grand bien pour mes gambettes.

J'avais réservé une auberge de jeunesse, car je n'avais pas trouvé grand-chose de mieux. Ce n'est pas ce que je préfère comme type d'hébergement, c'était un peu le bordel dans les cuisines, l'hébergement était un peu trop grand à mon goût, de plus ce n'était pas réservé que pour les pèlerins, cela retire un peu d'authenticité au chemin de Compostelle.

La traversée des villes est grandement facilitée par mon GPS, mais quelle galère avec toutes ses voitures, je me sens oppressé. Je préfère et de loin les petits villages pittoresques.
Sorti de Poitiers, je passe à côté de Fontaine-le-Comte puis Coulombier. Les routes me reposes un peu les jambes, mais les cotes sont toujours là, il faut les grimper.

Beaucoup de camions et de voitures, le prix à payer pour ne pas m'enliser sur les chemins un lendemain d'orage.
Soudain, je suis abordé par un jeune cycliste qui apparemment faisait Compostelle et qui était en train de rebrousser chemin car il n'en pouvait plus.

Il me fait comprendre qu'il ne voudrai pas forcément continuer seul et me demande ma ville de fin d'étape. Il était parti comme cela la fleur au fusil, pas de casque, pas d'eau. Ça ne me disait rien de me trainer un jeune comme cela mal préparé.
Après Lusignan
Après Lusignan
Il me dit faire 50 kms par semaine en entraînement, mais les tenir une fois la semaine et être capable de faire 75 kms en moyenne pendant plus de 20 jours fait toute la différence.
Voyant que je n'étais pas très chaud de randonner en duo, il préféra prendre le premier train et rentrer sur Poitiers.

La moralité de cette histoire est, que Compostelle se prépare des mois à l'avance, l'on ne part pas comme cela en se préparant à la légère.
Laissant mon hypothétique pèlerin de fortune, je continue mon périple sur Lusignan, puis Chenay pour finalement arriver à Melle. J'en profite pour faire quelques emplettes.

Mon hébergement est une ancienne ferme restaurée en centre équestre qui fait gîte d'étape en pleine campagne, au calme. J'en profite pour faire une lessive bien méritée.
Avant Chenay
Eglise de Chenay
Rond point à Chenay