4 Etape : Pétrola à La Roda

Via Del Sureste 2017

4 Etape

Mardi 11 Juillet 2017
La Roda à El Toboso

6h37 à 14h52 (87.64 Kms théorique)
87.45kms – 5h44 de selle

Moyenne de pédalage: 15.23 km/h - 18°/43° 

Ma Trace GPX Ma Trace KML Altitude de l'EtapeMon Hébergement 


4 kms après la Roda 
J’ai mi le réveille à 5h30 pour randonner le plus possible à la fraiche vu la chaleur étouffante ces jours-ci. Je n’ai pas bien dormi, le lit était pourri et il faisait chaud. 
        
Il est 6h30 quand je décolle. Sortie de La Roda par une piste blanche à 500m de la nationale jusqu’au village de Minaya. Sortie du village, toujours sur du bon chemin, je traverse le lieu-dit Casas de Roldan. Plus loin, j’aperçois un champ photovoltaïque.

La piste est un peu moins plate qu’hier avec des montées et descentes de 1 à 2%.
Les kilomètres défilent, passage sur l’autoroute, je me rapproche de la nationale que je suivrais parallèlement jusqu’à El Provencio où je me ravitaille en eau.
Sortie de la ville toujours par une belle piste blanche, mais pas très roulante à cause des engins agricole qui déforme le chemin en forme de petites vaguelettes qui n’arrête pas faire vibrer le vélo et me faire sauter sur ma selle, c'est très fatigant pour les bras.

Je traverse maintenant une forêt de pin, où je fais une pause collation. Je m’aperçois que mon pneu arrière est étrangement dégonflé avec un léger écoulement de liquide blanc. Je tâte le pneu, et oui je suis victime d’une crevaison.

J’aurai peut-être dû partir avec des pneus neufs et non usagés. J’attends un peu que le liquide préventif fasse son effet, un petit coup de pompe et le tour est joué.
Une fois réparé, je reprends le chemin, et je suis déjà à Las Mesas.
4 kms après la Roda
6.6 kms après la Roda 
La température monte et toujours personne sur le chemin mis à part des lapins de garenne et les agriculteurs qui ne manquent pas à chaque fois de me saluer, voilà mes seuls compagnons de route.

Après le village, toujours sur une route. Plus loin un étang asséché sur ma gauche parmi les champs de vignes. La route est roulante, mais je suis souvent arrêté pour m’hydrater par cette chaleur.
Je fais une pause casse-croûte à l’hermita de Manjavacas à l’ombre sous les pins.

Après m’être restauré, je reprends une piste que j’ai failli louper tant j’avançais bien sur la route. Les kilomètres s’enchaînent sous cette chaleur et je n'ai presque plus d'eau.
Je suis pressé d’arrivé car la chaleur est intence, et qui plus est, c’est une étape très longue, plus de 87 kms, la plus longue de la via Del Sureste. Je n'ai pas trouvé d’albergue plus près.
Je ne vois toujours pas le village, mais où est-il donc, j’ai hâte d’arrivé. Après plusieurs kilomètres sur une piste en légère montée, j’aperçois l’église.

Enfin El Toboso, 87 kms au compteur et plus de 43°. Il est 15h, il n'y a pas grand chose à voir. L’auberge El Quijote est très bien, j’ai droit à un prix pèlerin pour 15€. Pas de cuisine, donc ce soir se sera resto, et toujours seul dans l'albergue.

  • Bilan de la journée : une étape sans difficulté particulière, mise à part la chaleur étouffante, un parcours de plus de 87kms, randant cette étape usante. 
  • Albergue : l’auberge El Quijote +++ / ++++

6.6 kms après la Roda 
6.6 kms après la Roda
8.5 kms après la Roda
12.6 kms après la Roda
Minaya
Eglise de Minaya
4.2 kms après Minaya
4.2 kms après Minaya
4.2 kms après Minaya
13.8 kms après Minaya
14.7 kms après Minaya
8.8 kms avant El Provencio
8.8 kms avant El Provencio
El Provencio
Eglise de El Provencio
8.8 kms après El Provencio
8.8 kms après El Provencio
Las Mesas
Las Mesas
Eglise de Las Mesas
l’hermita de Manjavacas
l’hermita de Manjavacas
Pose à l’hermita de Manjavacas
12 kms après Las Mesas
13.5 kms après Las Mesas
9.6 avant El Toboso
9.6 avant El Toboso
Eglise de El Toboso
El Toboso
El Toboso
El Toboso