18 Etape: Murias de Rachivaldo à Trobadélo

Via Podiensis / Camino Francés 2011

18 Etape

Samedi 04 Juin 2011
Murias de Rachivaldo à Trobadélo

7h00 à 14h15 (81Kms théorique)
81.5kms – 4h50 de selle
Moyenne de pédalage: 16.86 km/h

Mon Hébergement  

Avant Croix de Cruz de Ferro
J'ai bien dormi dans ce bel albergue tranquille où nous étions une dizaine de pèlerins.
La nuit m'ayant porté conseil, ce matin je ne suis pas très chaud de faire 5 kms en arrière et d'attendre 9h30 l'ouverture des magasins pour les vélocistes.

Donc en partant, je demande ma route à un vététiste Espagnol qui passait par là. Je lui parle de ma pédale, sa tombe bien il parle un peu Français. Nous regardons ensemble, et me fait comprendre que vu les kilomètres restants un peu plus de 250 kms pour Santiago, ça devrait tenir jusqu'au bout. 

Disposant d'un VTT haut de gamme, j'avais mis des pédales d'une qualité plutôt moyenne.
Soyons un peu joueur, je décide de continuer, il faut qu'elle tienne.
A la sortie du village, le chemin est encore très roulant sur une belle piste longeant la route. Je monte légerement en haltitude depuis Astorga. La deuxième moitier de l'étape, est moins roulante. J'attaque doucement les montagnes de Galice. A Rabanal del Camino 1150 m tout en légère montée. 

Et ça continue en passant la Croix de Crus de Ferro 1504 m puis Manjarin 1458 m.
Après ç'est de la grande descente jusqu'à El Acebo de San Miguel, puis Riego de Ambrós pour finir à Molinaseca 582 m. Paysage superbe, le panorama est vraiment saisissant. 

Mais il faut que je me concentre dans les descentes. Je suis même obligé de m'arrêter plusieurs fois pour faire refroidir mes freins, car mes disques commencent à chauffer, ils sont devenus tout bleu par les freinages répérés.
Croix de Cruz de Ferro 1504m
Groupe de vététiste
Arrivé à Ponferrada, je sympathise avec 4 vététistes Espagnol qui passaient par là, dont un parle bien Français. Ils ont tous des VTT de la marque Lapierre comme le mien. Ils sont émerveillés en voyant mon VTT Lapierre. Très bon vélo Français me disent-ils. Eux ont plutôt des vélos de descente ultra-légers.

Ponferrada est dans une cuvette coincée entre les montagnes. Je traverse la ville de part en part qui est très étendue, plusieurs villages se succèdent à sa sortie. Après une dizaine de kilomètres, je suis à Cacabelos puis Villafranca del Bierzo.

La dizaine de kilomètres restantes se faufilent parmi les hautes collines boisées de Galice jusqu'à Trobadelo. Beau petit village pittoresque au bord d'une rivière très calme, où une cinquantaine d'âmes y vivent à l'année. L'albergue n'est pas mal, beaucoup de pèlerins Français aujourd'hui.

Refuge pittoresque de Manjarin
Après Croix de Cruz de Ferro
Descente avant Ponferrada
Descente avant Ponferrada
Descente avant Ponferrada
Descente avant Ponferrada
Descente avant Ponferrada
Descente avant Ponferrada
Château de Ponferrada
Ponferrada
Eglise de Cacabelo
Trobadélo
Eglise de Trobadélo
Eglise de Trobadélo
Trobadélo