13 Etape: Murias de Rechivaldo à Villafranca del Bierzo

La ruta de la Lana

13 Etape

Mardi 29 Mai 2018
Murias de Rechivaldo à Villafranca del Bierzo

7h41 à 14h07 (72.04 Kms théorique)
73.27kms – 5h14 de selle

Moyenne de pédalage: 13.99 km/h - 11°/18°

Ma Trace GPXMa Trace KMLAltitude de l'EtapeMon Hébergement 

Cette nuit, je suis tombé avec une ronfleuse de première juste à côté de moi dans l’albergue, pas de chance. En plus il a plu une bonne partie de la nuit, ça va être beau encore sur les chemins. Je n’ai jamais vu un Compostelle comme cela. 

A mon départ, rebelote c’est reparti à tomber. Je pars donc sous la pluie pour ne pas changer depuis quelques temps. Le chemin ne tarde pas à monter sous cette pluie. Après le village de Santa Catalina de Somoza, le Camino redevient plus ou moins plat. 
4 kms plus loin, je traverse El Ganzo

Après quelques kilomètres, la pente s’accentue un peu. Je suis dans zone plus ou moins boisée où je dépasse beaucoup de pèlerins. Je traverse maintenant Rabanal del Camino où j’avais gîté l’année dernière lors de la Via del Sureste. Beaucoup de pèlerins encore dans le village.
Je suis maintenant en montée permanente, ça grimpe entre 3 et 8% par endroit. Je m’arrête pour faire quelques clichés malgré ce temps pluvieux avec un brouillard où la visibilité est limitée. Il ne fait pas très chaud, 11° s’affiche sur mon compteur. 

Cet endroit est pourtant magnifique quand on le traverse par beau temps avec ses étendues fleuries de genêts. 
Aujourd’hui, pas de chance, le paysage gris rend l’étape un peu tristounette. Je suis à Foncebadon toujours en montée permanente. 

Petit arrêt à la Cruz de ferro 1504m parmi de nombreux pèlerins. Après 2.5 kms, Manjarin à 1458m d’altitude. Grande descente jusqu'à El Acebo de San Miguel. Mes freins chauffes, ils font la trompette avec la pluie. 

Je suis complètement traversé dans mon K-Way imperméable par la transpiration lors de ses montées pendant une dizaine de kilomètres. Maintenant Riego de Ambrós pour finir à Molinaseca 582 m. après 5 kms, j’arrive à Ponferrada

Sorti de ville sans problème, je traverse le village de Camponaraya avec une accalmie temporaire. Après le passage de l’autoroute, je suis à Cacabelos 5 kms plus loin où il faut remettre le K-Way.
Le camino et redevenu plus plat avec quelques belles montées et descentes plus ou moins casse- pattes jusqu’à Villafranca del Bierzo ville de ma fin d’étape. 

Il y a beaucoup de pèlerin dans la ville. Finalement je ne prends pas le risque de pousser plus loin à mon albergue en sorti de ville de peur de le trouver complet, en plus je suis complétement mouillé. 
Je suis devant un petit hôtel qui me parait pas mal. Je décide finalement de m’arrêter là, l’hébergement est bien et je pourrai faire sécher mes affaires, car il y a un petit radiateur électrique. Ça va enfler copieusement mon budget albergue, mais tant pis, je n’ai pas envie de remettre mes fringues mouillées demain matin.
 
La place où est mon hôtel est très animée, les terrasses sont bien garnies et la ville est plutôt sympa. Ce soir je dîne sur la terrasse d’un bar. Je fais la connaissance de deux pèlerines Québécoise qui passaient par là, nous échangeons un peu.

  • Bilan de la journée :  Les premiers vingt kilomètres de l'étape assez casse-pattes due à un dénivelé tout en montée permanente, et une météo exécrable rendant l'étape moyennement intéressante.  
  • Albergue : Hôtel San Francisco ++ / ++++