1 Etape : Alicante à Villena 2

La Ruta de la Lana 2018

1 Etape

Jeudi 17 Mai 2018
Alicante à Villena

7h37 à 17h11 (66 Kms théorique)
66.13kms – 7h13 de selle

Moyenne de pédalage: 9.16 km/h - 25°/43°

Ma Trace GPXMa Trace KMLAltitude de l'EtapeMon Hébergement 

Alicante 
Hier, Une fois arrivé à mon hôtel de Santiago, je laissais ma voiture dans le parking privé de l’hôtel. Le lendemain matin par un temps radieux, je prenais la route à nouveau pour Alicante lieu de départ de la via del Sureste avec mon véhicule de location.
A mi-chemin sur le trajet aux alentours de Madrid, j’étais tombé dans un orage où il tombait des cordes, un vrai déluge, de gros grêlons et parfois l’autoroute inondée, m’obligeait à rouler au pas.
Cet orage dura pendant une centaine de kilomètres. Les champs aux abords étaient gorgés d’eau. J’étais un peu inquiet pour le lendemain, car les chemins dans un état pas possible risqueraient d’être impraticable.

Arrivé à Alicante, la météo était plus clémente, 27°, je reprenais espoir. Je prenais possession de mon hôtel à deux pas d'où j’avais laissé mon véhicule de location. Le soir même, restaurant copieux afin de prendre des forces pour le lendemain.
Je n’ai pas eu trop le temps de visiter Alicante hier soir, je suis arrivé trop tard. Un peu dommage car la ville valait certainement le coup d’œil, surtout du côté du port.
De retour à l’hôtel, dernier coup d’œil sur l’étape du lendemain, le GPS, les traces, les cartes, tout était ok. J’avais dormi tranquille, le responsable de l’hôtel avait bien voulu me laisser monter mon VTT dans ma chambre, j’étais serin. Après l’extinction des feux, je me promettais de faire de beaux rêves.
J’ai dormi comme une masse, sonnerie à 6h, je faignante un peu, il est déjà 6h15. Le petit-déjeuner pris, je descends mon vélo par l’ascenseur. Une fois dehors, activation du GPS et je pars une nouvelle fois sur les chemins de Compostelle par la via del Sureste pour un périple de 1100 kms.

Sortie d’Alicante assez facile, mais déjà de belles montées. J’ai voulu suivre le chemin au plus fidèle de la via del Sureste, mais c’était sans compter sur les difficultés de celui-ci par endroit.

Après une dizaine de kilomètres d’Alicante, le chemin passe en pied de montagne par des endroits pas possible réservé aux piétons mais surtout pas au vététiste que je suis, avec des escalades de rocher impossible à vélo. J’ai dû rebrousser chemin.
Alicante 
Alicante 
Plus loin, beaucoup de passerelles qui enjambent de belles vallées, sont grilagées et cadenassées, pourquoi cette absurdité je ne sais pas. Je suis obligé de descendre ses vallées encaissées avec ma monture, de déposer le sac à dos, la valisette de vélo et de faire des allers-retours pour chaque passage.

Avec une dizaine de passerelles et la chaleur qui monte, je suis épuisé en ayant fait qu’une quinzaine de kilomètres en deux ou trois heures.
Je croise maintenant des vététistes Espagnols qui prennent des variantes cyclo qui n’arrêtent pas de monter, je fais comme eux.

Non loin de la Serra de Sant Pasqual, je ne prends pas le petit détour qui monte à l’Hermita de Sant Pasqual d’où l’on doit avoir une très belle vue. Il faut se taper une grimpette pas possible sur plus de 500m à plus de 15%, je suis trop usé, et l’étape est loin d’être terminée.
Après Orito, je traverse la ville de Monforte del Cid en montée. Sortie de ville, je longe quelques centaines de mètres l’autoroute pour passer sous la ligne de chemin de fer.

Je suis toujours tout en montée à proximité du mont Montagut avec de belles poussettes. J’avale des litres d’eau, et je me ravitaille à proximité des habitations traversées. Il faut passer ses montagnes, et beaucoup de poussettes encore, et ça monte toujours.

Je traverse la ville de Petrer où je me ravitaille à nouveau en eau. Après la sortie de la ville, le chemin se fait plus plat. Après Sax, ça devient très roulant malgré la chaleur qui n’en finit pas de cogner.
Toujours seul sur ses chemins, je ne suis plus très loin de ma fin d’étape qui n’en finit pas malgré une bonne piste roulant depuis Sax.
Maison fleurie à Alicante 
Sortie d'Alicante 
J’arrive enfin à Villena, ville très animée comme beaucoup de ville Espagnol. Comme il n’y avait pas d’albergue, j’avais réservé un petit hôtel à l’entrée de la ville.

Après le passage à la douche plus qu’obligatoire et un peu de repos bien mérité, l’établissement n’étant pas équipé de cuisine, je me suis taper une bonne platée de spaghetti carbonara à la pizzéria d’à côté pour recharger les batteries qui en avaient bien besoin.

  • Bilan de la journée : une étape très dure avec des passages difficiles tout en montée et des poussages casse-pattes à répétition par une grosse chaleur. 7l d'eau engloutie et pas un pèlerin sur le chemin.
  • Albergue : la Casa de los Aromas +++ / ++++
Sortie d'Alicante 
Après Alicante  
Après Alicante 
Arroyo après Alicante
Après Alicante
La Serra de Foncalant après Alicante
La Serra de Foncalant après Alicante
Après Alicante
La Serra de Foncalant après Alicante
Après Alicante
Au pied de la Serra de Foncalant
Au pied de la Serra de Foncalant
Au pied de la Serra de Foncalant
Au pied de la Serra de Foncalant
Au pied de la Serra de Foncalant
Au pied de la Serra de Foncalant
Au pied de la Serra de Foncalant
Au pied de la Serra de Foncalant
Au pied de la Serra de Foncalant
Au pied de la Serra de Sant Pasqual,
Au pied de la Serra de Sant Pasqual
Après l'ermita de Sant Pasqual
Après Monforte del Cid
6 kms avant Petrer
A l'entrée de Petrer
2.5 kms après Sax
2.5 kms après Sax
5.5 kms après Sax
Villena à 2 kms
Iglesia Arciprestal de Villena
Iglesia Arciprestal de Villena
Villena
Villena